Un peu d'Histoire...

La société des amis du Musée de l'Homme a été créée en 1914 sous le nom de société des amis du Musée d'Ethnographie du Trocadèro . Elle a été reconnue d'utilité publique en 1931 et a pris le nom de société des amis du Musée de l'Homme en 1939.

Dans les années qui ont suivi la fin de la première guerre mondiale , elle a été marquée par la présidence de Paul Doumer , ancien gouverneur général de l'Indochine qui quittera ses fonctions en 1927 pour devenir Président du Sénat et Président de la République . Sous sa présidence , la société des amis regroupe plus de deux cents adhérents et développe son aide au Musée

C'est Charles de Noailles qui succède à Paul Doumer en 1928 . Grand mécène, collectionneur d'art contemporain , ami des surréalistes , il assure le financement du film de Jean Cocteau , "le sang d'un poète ", et de celui de Luis Bunuel , " l'âge d'or " et commande à l'architecte Robert Mallet-Stevens la villa de Hyères qui porte son nom . Ami de Georges-Henri Rivière , il donne une forte impulsion à la société des amis , réunit de grands mécènes , collecte des dons , enrichit les collections du Musée et finance la mission Dakar-Djibouti de 1937 . Pendant cette période de l'entre deux guerres , la société des amis va devenir le soutien économique indispensable d'un musée qui manque de moyens de fonctionnement . Elle achète du mobilier , des livres , finance des dépenses de personnel ou encore des travaux d'aménagement comme ceux de la bibliothèque du Musée.

© Jean-Christophe Domenech - MNHN

© Jean-Christophe Domenech - MNHN

© Jean-Christophe Domenech - MNHN



La seconde guerre mondiale met les activités de la société des amis en sommeil . Elle reprendra vie en 1956 grâce au directeur du Musée , le professeur Henri Vallois qui cède vite la place à Albert Sarrault . L'ancien président du Conseil reste à la présidence de la société des amis jusqu'en 1962 et c'est Alix de Rothschild qui le remplace . La nouvelle Présidence fait entrer la société des amis dans une période brillante de son histoire . Sa passion pour la préhistoire et pour l'ethnologie ,son immense générosité transforment la société des amis en une véritable institution culturelle qui , de 1965 à 1972 , va produire des expositions marquantes : " les chefs d'oeuvre du Musée de l'Homme " ( 1965 ) , " Arts connus et méconnus de l'Afrique noire " ( 1966 ) , " Arts primitifs dans les ateliers d'artistes " ( 1967 ) , " Chefs d'oeuvre des arts indiens et esquimaux " , ( 1969 ) et " La découverte de la Polynésie " ( 1972 ) . Alix de Rothschild développe également les activités de l'association en direction des membres , conférences , visites et voyages .

Marie-Alice de Beaumarchais succède à Alix de Rothschild en 1978 et, jusqu'en 1997, va donner à la société des amis une nouvelle impulsion . Elle lance une campagne de recrutement, ouvre des antennes à Marseille , Bordeaux et Nantes et accroit fortement le nombre des adhérents, ce qui permet à la société des amis de soutenir toutes les expositions du Musée, d'acheter de nombreux objets ou encore de commander à Savignac la célèbre affiche " Allez au Musée de l'Homme ". Marie-Alice de Beaumarchais crée en 1989 une lettre d'information trimestrielle et développe les activités destinées aux adhérents , à Paris comme dans les antennes. En 1997, Marie-Alice de Beaumarchais quitte la présidence de la Société des amis. Elle est remplacée par Vincent Timothée, secrétaire général de l'association depuis 1978.